mercredi 13 mars 2013

Discours AJEMBO


DISCOURS

Messiers les sous-préfets
Messiers  les Maires de Bertoua 2e et Mandjou
Messiers les Délégués départementaux et Régionaux
Les représentants des ONG et Associations
Chefs traditionnels
Chefs Religieux
Distingués Invités

                  Mesdames Mesdemoiselles et messiers,
C’est un grand honneur et beaucoup de plaisir que je prend   la parole devant vous  pour m’exprimer au nom de l’Association des Jeunes Mbororo de l’Est (AJEMBO-EST).
Permettez moi avant toutes choses de vous souhaiter une chaleureuse bienvenue dans l’enceinte du Lycée technique de Bertoua  à l’occasion la tenue de notre congrès ordinaire.
Mesdames, Messiers Ajembo-est est une association apolitique et à but non lucratif créée en 2003 avec environ 70 membres et qui compte aujourd’hui plus de 300membres. Elle s’est fixée les objectifs tels que la lutte contre l’ignorance, la pauvreté, les maladies, promouvoir la solidarité entre les jeunes Mbororo et d’autres communautés et aussi la protection de l’environnement.
De ce précèdent  nous avons réalisés quelques objectifs aussi bien sur le plan éducationnel, de la santé que  social. D’abord sur le plan éducationnel, AJEMBO-Est  a encouragé l’éducation des jeunes Mbororo en général et celle de la jeune fille en particulier en sensibilisant les parents sur le bien fondé de l’éducation , en permettant  l’inscription des enfants vulnérables etc. en suite sur le plan de la  santé  nous avons organisé des séminaires d’information sur les maladies telles le paludisme ,la tuberculose , les IST VIH/SIDA et bien d’autres et en fin sur le plan social, notre association a recenser les personnes âgées et  les enfants des réfugiés nous avons aussi sensibilisé les parents sur l’importance de l’établissement des actes d’états civils de leurs enfants
En revanches distinguées invitées la réalisation de ces objectifs ne s’est  pas faite sans difficultés  comme par exemple la mobilisation   des Mbororo, moyen financier insuffisant difficultés d’accès  à certaines localités.
C’est l’occasion pour  nous  d’attirer l’attention des pouvoirs publics des ONG et associations sur les difficultés  sis  mentionnées.
Mesdames et Messiers, le congrès  dont nous aurons les travaux est appelé à rester dans les mémoires collectives et dans l’histoire comme étant le plus important à la vue des conclusions que nous en tirerons.
Vive AJEMBO-EST
Vive la région du soleil levant
Vive le Cameroun


Aucun commentaire:

Publier un commentaire